Guide-rousseau.com » Santé » Comment arrêter le hoquet

Comment arrêter le hoquet

Pourquoi le hoquet perturbe-t-il votre journée ?

Vous redoutez généralement ce problème, surtout si vous êtes dans un lieu public ou un établissement qui prône le silence. Difficile d’arrêter le hoquet alors que vous êtes dans une bibliothèque par exemple. Généralement, il apparaît à la fin d’un repas beaucoup trop copieux comme lors des fêtes de fin d’année, mais d’autres causes peuvent être envisagées.

  • Vous avez mangé trop rapidement votre repas
  • L’ingestion d’alcool et de boissons gazeuses provoque aussi le hoquet
  • Vous êtes passé trop rapidement d’un aliment chaud à l’eau froide
  • La consommation de tabac serait aussi pointée du doigt

Vous pouvez donc être confronté à trois situations :

  • Le hoquet bénin disparaît en quelques minutes
  • Le hoquet persistant se dévoile souvent ou dure plus de 48 heures
  • Le hoquet réfractaire empoisonne votre existence pendant des années
comment enlever le hoquet

Quelles méthodes faut-il envisager ?

Pour savoir comment arrêter le ok, il faut connaître la cause, cela vous évite à l’avenir d’être à nouveau perturbé. Pour les repas ingurgités rapidement, prenez le temps de mâcher tous les ingrédients. Si malheureusement, le hoquet apparaît, voici quelques astuces :

  • Retenez votre souffle pendant quelques secondes, renouvelez cette méthode jusqu’à ce qu’il disparaisse.
  • Utilisez un sac en papier pour respirer en exagérant à chaque fois les mouvements. C’est la même technique utilisée pour les personnes qui font de l’hyperventilation.
  • Allongez-vous sur un lit et remontez vos jambes, positionnez un sac de glace sur le diaphragme et tentez de vous relaxer en respirant profondément.
  • Buvez un verre d’eau froide avec la tête à l’envers en vous bouchant les oreilles.
  • Vous pouvez aussi tirer votre langue le plus possible

Pour savoir comment enlever le hoquet ou comment arrêter un hoquet, il existe de nombreuses méthodes comme l’ingestion de pain, l’éternuement ou encore les gargarismes avec de l’eau froide.

Vous devez identifier la technique la plus intéressante en fonction de vos habitudes, vous devriez rapidement vous défaire de ce hoquet très perturbant.

Certains estiment qu’il faut provoquer un sentiment de peur pour apprendre comment arrêter le hoquet. Cette méthode porte plus ou moins ses fruits, vous pouvez toutefois la tenter en faisant sursauter la personne.

Il est aussi possible de la chatouiller le plus possible parce que le rire supprime généralement ce hoquet.

En ce qui concerne l’éternuement, il est très efficace chez les enfants, mais il est difficile de le commander. Il faut alors respirer une substance qui le provoque comme le poivre.

Lire aussi  Spondylarthrite ankylosante : quelles sont les causes ?

Plusieurs respirations devraient être suffisantes pour en finir avec cette situation insupportable.

Si malgré toutes ces tentatives, le hoquet est toujours présent, il suffit d’attendre. Généralement après quelques minutes, il disparaît. Si ce n’est pas le cas, vous êtes peut-être confronté à un hoquet persistant qui nécessite la consultation d’un professionnel de la santé.

comment enlever le ok

Quand devez-vous consulter votre médecin ?

Deux situations peuvent vous inciter à consulter votre médecin.

Si le hoquet persiste pendant plus de deux jours et que vous ne savez plus comment enlever le hoquet, il est recommandé de consulter votre médecin traitant. Cette consultation est cruciale, en particulier lorsque le hoquet vous empêche de dormir. Votre médecin peut exclure toute autre cause médicale et prescrire des médicaments au cas où les autres méthodes pour enlever le hoquet ne fonctionnent pas.

Cependant, l’apparition d’autres symptômes associés au hoquet est plus importante que la durée. Vous pouvez avoir besoin de soins médicaux urgents si vous remarquez que votre hoquet s’accompagne de symptômes tels qu’un engourdissement soudain ou des problèmes de coordination. Ces symptômes pourraient être le signe d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui est grave et nécessite des soins immédiats. Parmi les autres signes d’un accident vasculaire cérébral, citons l’apparition soudaine de difficultés à avaler ou à parler, l’affaissement du visage, des changements dans l’élocution, des changements dans la vision (perte partielle de la vision) ou la faiblesse d’un côté du corps.

Soyez à l’écoute de votre corps. Si vous remarquez que l’apparition du hoquet s’accompagne de symptômes liés au cœur, rendez-vous aux urgences et faites-vous évaluer immédiatement.

Toutefois, si vous ne ressentez rien d’autre, accordez-vous un peu de temps. Un hoquet temporaire est généralement un aspect normal de la vie.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *